L'amélioration de la VO2max diminuerait les risques cardiovasculaires